Bradley Hand ITC

, par clem

que j’ai de bon et d’agréable me vient d’elle. Je le savais mais jamais je ne l’avais senti de façon aussi forte.

J’ai passé qq bons moments à Paris avec François Lefort qui m’a emmené dîner (en 15 minutes) au buffet de la gare du Nord.

A Creil, impossible de voir Ferréol qui est de service à Chantilly au GQG [1]. Nous échangeons qq aimables souhaits par téléphone dans le bureau du Lt-colonel commandant militaire de la gare.

Ce matin, en tirant les rideaux de notre wagon, nous apercevons un peu partout des campements de troupes, des fourgons, des trains blindés : c’est la pleine vie de l’arrière d’une armée.

Nous débarquons, mon ordonnance et moi à Hersin-Coupigny [2] vers 7 h ½. C’est certainement une erreur des commissaires militaires de Creil car je sais que le 295è est bien loin de là. En effet, personne là ne sait où est la 58è division. A la gare, je téléphone en vain à Bruay. Je vais au QG de la 49e division. Là, je trouve un officier d’Etat-major aimable, qui me renseigne à peu près et me fait conduire en auto à Aubigny [3]. Carte

A Savy-Berlette (1500 m d’Aubigny), je trouve dans une rame de wagons arrivée du matin Lhernault et mes chevaux ; ils avaient fait bon voyage. Je déjeune à un estaminet devant la gare et à deux heures, je profite de l’auto de l’intendant de ma division pour aller rejoindre le régiment à Habarcq [4] où il est au repos pour 6 jours.

Jeudi 21 oct.Fait connaissance avec mon bataillon. Les officiers très bons. J’ai parlé avec beaucoup de soldats, ce qui a paru leur faire grand plaisir.

Je suis installé dans une petite chambre, avec un bon lit. La pièce est un peu humide et froide, mais je suis bien couvert. Baboin, mon ordonnance [5], couche sur la paille dans la pièce qui précède la mienne comme le mameluk à la porte de Napoléon. Je fais popote avec les officiers de la 17è compa­gnie auxquels sont déjà adjoints les 2 médecins du bataillon. On parle beaucoup des dernières attaques qui ont causé qq pertes, dont 3 officiers l’un La Tour-Fondue a été tué. Introduction Officiers du 295

http://lemenestrel.fr/AG14-18/Artoi...

Notes

[1Grand Quartier Général

[220 km NO d’Arras

[314 km ONO d’Arras

[411 km Ouest d’Arras

[5Dans l’album de guerre, le lien Lt-Col de Bercegol, page suivante, montre une photo de deux soldats : « Lhernault, mon ordonnance ». L’autre serait donc Baboin

Licence Creative Commons Cet article est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.